Home WRITING MACHINEBILANS Bilan 2020 : WTF
bilan-2020-wtf

Bilan 2020 : WTF

par Audrey

20Après une année 2019 plutôt sympa, 2020 s’est révélée difficile par bien des aspects et je n’étais clairement pas prête à vivre tout ça – comme tout le monde. Cependant, malgré les difficultés et les moments pas très fun, 2020 a été une année bien remplie. C’est l’heure de faire le bilan de cette année 2020 totalement WTF mais en même temps tellement riche et on tentera ensuite d’essayer de se projeter pour 2021 !

2020, cette année hors-normes

Commençons par évoquer le point le moins fun de ce bilan de 2020 et par parler de ce parasite option pique-assiette qui s’est copieusement incrusté dans notre quotidien depuis un peu plus de 10 mois… Vous aurez tou(te)s compris de qui je parle et vous aurez peut-être même eu un léger froncement de sourcils ou un soupir d’agacement à l’idée de lire encore le récit de quelqu’un qui se plaint de l’impact que le covid a eu sur son quotidien. Allons-y pour le plus gros spoiler de cet article : je ne vais pas me plaindre, aussi surprenant que cela puisse paraître.

Parce que le moral était moyennement au rendez-vous et que cette impossibilité de vivre normalement me pesait un peu plus chaque jour, j’ai eu pas mal d’angoisses et de nuits agitées, les unes succédant aux autres avec une régularité glaçante. A force de cogiter nuit et jour, de me demander quand/comment et dans quel état nous laisserait cette pandémie, d’avoir peur à chaque petit signe de rhume ou de sinusite qui s’installe… il était temps pour moi de me forcer à laisser tout ça de côté avant qu’absolument tout ne finisse par m’angoisser.

J’ai pris le parti de me recentrer sur moi et sur l’essentiel, à savoir sur les choses que je pouvais faire plutôt que sur celles que je ne pouvais pas faire. Et devinez quoi ? Ça a été un vrai bouleversement dans ma manière d’appréhender cette pandémie et également dans mon quotidien ! Je ne vous vendrais pas le très courant en ce moment « je reste positive coûte que coûte » parce que cela ne reflète pas du tout mon état d’esprit. Comme tout le monde, j’ai parfois envie de hurler, de pleurer ou de râler un bon coup… mais j’essaie de rediriger toute cette énergie négative vers autre chose.

Tout ça a été (et est encore) un combat de chaque instant parce qu’il y a eu des périodes vraiment difficiles. Mais au final j’ai l’impression qu’après tous ces mois, j’ai enfin fini par aborder le temps qui passe de manière un peu plus sereine et avec beaucoup moins d’angoisses.

S’émerveiller des choses simples & s’aérer l’esprit

Alors forcément, on trouve de nouveaux trucs pour s’occuper sans voir personne et sans sortir de chez soi. Et ça amène forcément à tester pas mal de nouvelles choses ! 😃

Bookworm (plus que jamais)

Fin 2019, j’avais pris la résolution de m’organiser mieux au quotidien pour reprendre sérieusement la lecture. J’ai commencé timidement, puis je m’y suis vraiment mise en appréciant ces moments de calme éparpillés au cours de la journée, que ce soit dans les transports (pour le peu que j’ai pu les fréquenter cette année), pendant ma pause déjeuner, le soir juste avant de m’endormir ou le dimanche matin.

2020 côté lecture, c’est donc un total 26 livres terminés ! J’ai essayé de toucher à un peu tous les styles, mais j’ai essentiellement lu des romans policiers et des dystopies, deux genres dans lesquels je reviens toujours ou dans lesquels je me réfugie après un mauvais choix de lecture. Je pensais pouvoir faire des points mensuels sur mes lectures, mais c’était sans doute un peu trop ambitieux (lol) et je n’ai tenu le rythme qu’un mois sur deux en début d’année, en février et en avril. Je me prêterais de nouveau ponctuellement à l’exercice mais peut-être dans un format un peu moins contraignant… On verra !

Voyager malgré les restrictions de circulation

En 2020, j’ai passé beaucoup de temps enfermée – comme tout le monde – et découvrir de nouveaux endroits a fini par me manquer. En attendant de pouvoir repartir à l’aventure, plusieurs créateurs de contenus m’ont faite rêver de grands espaces. Ça ne remplace certes pas de vraies virées au grand air sans restrictions, mais ça a au moins le mérite de m’oxygéner le cerveau !

  • le compte Instagram des Bestjobers, avec notamment leur (re)découverte de la France en van et leur roadtrip dans les Dolomites ❤️
  • le blog de HelloLaroux : cet autre talentueux duo de nomades nous emmène entre grands espaces et grandes métropoles (option street art)
  • le Longboard Girls Crew : leurs photos et vidéos au grand air postées depuis les quatre coins du monde sur les réseaux sociaux me font beaucoup de bien et me donnent hâte que le printemps s’installe pour de nouveau enfourcher ma board !
  • la newsletter Nomad de The Traveling Shed : un support plutôt pas mal foutu et qui fleure bon la liberté, les grands espaces et la van life !

Utiliser ses deux mains pour améliorer le quotidien

On termine ce bilan de l’année 2020 avec toutes les activités que tout ce temps à la maison m’a permis de reprendre ou de débuter :

  • La broderie : sur un malentendu, je me suis dit que ça pourrait le faire. Si les débuts ont été difficiles, cette activité est rapidement devenue synonyme de détente le soir devant la télé… une bonne surprise, au final !
  • La cuisine : parce que vive la bouffe ! (tout est dit)
  • Le rangement et le tri : c’était déjà quelque chose que je faisais régulièrement mais je crois qu’avec tout ce temps passé chez moi, davantage de choses ont été rangées pour optimiser l’espace disponible !
  • Les jeux vidéo : j’ai ressorti ma manette de Xbox du fin fond du placard où elle se trouvait depuis trop longtemps et j’ai repris avec enthousiasme les deux premiers Tomb Raider de la dernière trilogie. Si certains passages sont un peu impressionnants, le plaisir de résoudre des énigmes et d’explorer des univers riches est toujours bien présent. De quoi me donner envie de rejouer aux anciens, avec lesquels j’avais connu de bons moments également !
  • Le piano : j’ai commencé totalement par hasard, mais j’en suis actuellement à mon deuxième mois de cours de piano en autonomie ! Le premier contact avec cet instrument est moins frustrant qu’un instrument à cordes quand on débute totalement, et j’ai rapidement pu jouer des petites choses en apprenant au fur et à mesure un peu le solfège. Toutes mes excuses aux copains qui ont reçu des vidéos de Baby Shark et de l’Hymne à la joie au fur et à mesure de ma progression 😅

La suite ?

Ces premières semaines de 2021 se sont révélées déjà tout aussi WTF et dans la continuité de 2020 ; apparemment il ne fallait pas s’attendre à une quelconque évolution de ce côté-là avec le changement d’année. Cela dit je ne me plains pas car cette année a été très riche et m’a permis de m’attaquer à pas mal de nouvelles choses !

Et vous, quel est votre bilan de 2020 ?  😊

You may also like

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.